Quelles sont les rentes de survivants en Suisse ?

25 mars 2024 0 Par swiss-serenity

La perte d’un proche est un événement tragique qui a de nombreuses conséquences sur le quotidien de la famille. C’est pour cette raison que l’AVS (Assurance-Vieillesse et survivants) prévoit une rente de survivants afin de compenser la perte financière.

Un montant prédéfini est alors versé au conjoint survivant ou aux enfants. Il existe ainsi trois sortes de rentes de survivants : la rente de veuve, la rente de veuf et la rente d’orphelin.

Les rentes de survivants versées sous certaines conditions

Pour que les survivants puissent toucher une rente, il faut que leur proche décédé ait cotisé à l’AVS pendant au moins une année ou que son conjoint ait cotisé pour la personne pendant une durée minimale d’un an. En règle générale, toutes les personnes qui travaillent ou qui sont domiciliées en Suisse peuvent bénéficier de l’assurance à l’AVS.

Avez-vous droit à une rente de veuve ?

La rente de veuve accordée varie en fonction de la situation matrimoniale du couple au moment du décès : marié ou divorcé.

Dans quels cas la rente de veuve est versée à l’épouse ?

La femme mariée à l’assuré décédé a droit à une rentre de veuve lorsque :

  • elle est mère d’un ou de plusieurs enfants au moment du décès ;
  • elle n’est pas mère, mais qu’elle est âgée de 45 ans et plus et que son mariage avec le défunt a duré au moins cinq ans. Si la veuve s’est mariée deux ou plusieurs fois, elle percevra une rente proportionnelle à la durée de chaque mariage.

Dans quels cas la rente est versée à une femme divorcée ?

En cas de divorce, elle peut toucher une rente de veuve lorsque son ancien conjoint est décédé dans les cas suivants :

  • Le mariage a duré au moins 10 ans et ils ont eu (avec le défunt) des enfants ; Ou bien
  • Elle a 45 ans et plus une fois que le plus jeune des enfants a 18 ans révolus.

Lorsque qu’elle ne remplit pas au moins l’une des conditions précitées, la femme divorcée peut toucher cette allocation tant qu’elle a au moins un enfant de moins de 18 ans.

La pension de veuf : qui peut en bénéficier ?

L’époux ou l’ex-époux d’une assurée décédée peut percevoir une rente de veuf tant qu’il doit s’occuper d’enfant de moins de 18 ans. Dès que le plus jeune enfant a 18 ans révolus, la caisse arrête de verser la rente de veuf.

Qui peut prétendre à la rente d’orphelin ?

Lorsque le père ou la mère décède, l’AVS verse une rente d’orphelin aux enfants. En cas de perte du père et de la mère, deux rentes d’orphelins sont octroyées aux enfants. Le versement de la rente d’orphelin s’arrête dès que l’enfant qui la perçoit fête son 18e anniversaire ou lorsque sa formation est achevée. Quoi qu’il en soit, l’AVS cessera de verser la rente d’orphelin dès que l’enfant aura 25 ans.

A combien s’élève la rente de veuve ou de veuf ou de la rente d’orphelin ?

La rente de veuve ou la rente de veuf s’élève à 80 % de la pension de vieillesse prévue. Il arrive que le conjoint survivant puisse bénéficier d’une rente de veuve (ou de veuf) et d’une rente vieillesse ou une rente d’invalidité en même temps. À ce moment-là, l’AVS lui versera l’allocation la plus avantageuse.

La rente accordée aux orphelins est comprise entre 490 CHF et 980 CHF. Si l’enfant perçoit une double rente, celle-ci est plafonnée à 1 740 CHF, soit 60 % du montant maximum de la pension de retraite.

Quelle que soit votre situation, vous pouvez demander un accompagnement personnalisé. Percevez une meilleure rente de veuve, rente de veuf ou rente d’orphelin, grâce aux conseils avisés d’experts.