bigArrow
Retrouvez gratuitement vos avoirs de 2ème pilier, afin de les rapatrier sur votre compte.
Retrouvez vos avoirs de 2ème pillier

En 3 minutes

Plus de 25'000 suisses nous ont fait confiance.
Sur ordinateur Sur mobile
Plus de 10 milliards de francs de prévoyance sont non réclamés.
Source : article de la RTS

Avoirs du 2ème pilier ou libre passage :
comment les récupérer ?

Comment pourrais-je
“égarer” mes avoirs ?

Si vous êtes au chômage ou avez par le passé changé d’emploi, votre 2ème pilier ne vous suit pas automatiquement. Si votre ex-employeur n’a pas fait les démarches nécessaires, vos avoirs sont transférés sans nouvelles de votre part à la Fondation Supplétive, où plus de 10 milliards de CHF attendent d’être réclamés.

Pourquoi est-ce grave pour ma retraite ?

Arrivé à la retraite, il est crucial d’avoir retrouvé tous vos avoirs. De plus, le rendement à la Fondation Supplétive n’est que de 0.4%, ce qui est très faible et peut causer des lacunes pour votre retraite.

Quelle est la meilleure solution ?

Remplissez votre formulaire gratuitement ci-dessous afin de retrouver tous vos avoirs auprès de plus de 1’500 instituts de prévoyance. Ensuite, et c’est facultatif, nous pourrons les transférer sur un compte de dépôt de libre passage dans le but de générer plus de rendement pour votre retraite et de combattre l’inflation.
En savoir plus

Remplissez gratuitement notre formulaire ci-dessous en moins de 3 minutes.

Je retrouve gratuitement mes avoirs de 2ème pilier

Remplissez gratuitement et en 3 minutes le formulaire ci-dessous pour retrouver et récupérer tous vos avoirs égarés de 2ème pilier et de libre passage auprès de plus de 1’500 instituts de prévoyance en Suisse !

Étapes :
Étapes :
(👉 aide)
Étapes :
Étapes :

Choisissez une méthode pour signer votre demande !

Version ordinateur

Signez avec votre souris et chargez votre pièce d’identité.

⏱️ 2 minutes

Recommandé !

Version mobile

Scannez le QR Code, signez avec votre doigt et prenez en photo votre pièce d’identité.

⏱️ 1 minute

  • Recherche
    gratuite
  • En 3
    minutes
  • Simple
  • Sécurisé
bigArrow
Aidez-nous à faire baisser ces chiffres en retrouvant vos avoirs gratuitement ici !
>10 milliards de CHF*

d'avoirs de 2ème pilier en attente d'être réclamés

>1 million*

de citoyens suisses touchés par des avoirs égarés

CHF 10'587.-*

est la moyenne d’avoirs de 2ème pilier à récupérer pour chaque citoyen suisse

>11%

de la population suisse est concernée

Regardez cette vidéo de 3 minutes pour comprendre comment retrouver vos avoirs et optimiser votre retraite :
*Obtenir plus de détail
Swiss Cross
Avis de citoyens suisses ayant récupéré leurs avoirs :
Foire Aux Questions

Plus d'info sur la retraite suisse et comment
récupérer ses avoirs de libre passage

Selon l’article de la RTS, plus de 10 milliards de francs issus des caisses de pensions, répartis sur plus d’un million de comptes, dorment à la Fondation institution supplétive LPP. Il s’agit de chiffres records. Les caisses n’ont pas retrouvé les titulaires de ces comptes.

En Suisse, tout au long d’une vie professionnelle, nous cotisons au 2ème pilier. Lorsque nous changeons d’employeur, lorsque nous perdons notre emploi ou que nous quittons la Suisse définitivement, nous sommes bien souvent tenus de quitter notre caisse de pension. Ces montants que nous appelons « prestation de libre passage » ou « prestation de sortie » sont généralement répartis auprès de plusieurs instituts. Sachant qu’il existe plus de 1’500 instituts de prévoyance en Suisse, les démarches liées à la recherche sont fastidieuses.

Arrivé à la retraite, et ayant potentiellement cotisé dans plusieurs caisses différentes, il se peut que des problèmes de rapatriement se posent et que vous ne disposiez pas de la totalité de la somme qui vous est due. Si vous avez plus de 35 ans, il se peut que le montant de vos avoirs à la caisse supplétive soit très grand.

Swiss Serenity permet de retrouver vos avoirs égarés gratuitement et en moins de 3 minutes. Nous pourrons attester que vos avoirs sont bien au même endroit, ou dans le cas contraire nous vous aiderons à les rapatrier sur un compte de libre passage aux meilleures conditions possibles.

Il est malheureusement très fréquent, lors de situations de chômage ou en ayant changé d’emploi, que le citoyen suisse et l’employeur n’effectuent pas les démarches correctement pour rapatrier les avoirs de 2e pilier. Ainsi, ces avoirs risquent de rester bloqués dans la caisse de l’ex-employeur, ou d’aller “dormir” à la caisse supplétive qui est le pire endroit pour stocker vos avoirs de 2e pilier.

Pour faire simple, à chaque fois qu’il y a cessation ou changement d’activité professionnelle, vous risquez d’égarer une partie de vos avoirs de 2e pilier. Voici les cas les plus fréquents.

  • - Changement d’employeur
  • - Chômage
  • - Congé sabbatique
  • - Éducation des enfants
  • - Divorce
  • - Départ définitif de la Suisse

Tous les cas ci-dessous sont concernés par de potentielles pertes de vos avoirs de 2e pilier :

  • - Vous n’êtes pas certain de toujours avoir transféré vos avoirs lors de vos changements/cessations d’activités
  • - Vous recherchez des fonds propres pour votre futur logement
  • - Vous recherchez des fonds propres pour vous mettre à votre compte
  • - Vous souhaitez planifier votre retraite
  • - Vous souhaitez planifier votre succession
  • - Vous êtes juste curieux :-)

Selon la RTS, 10 milliards de francs suisses sont en attente d’être réclamés par plus d’1 million de citoyens suisses. En moyenne, 10’587.- est le montant à récupérer pour chaque citoyen suisse, et plus de 11% de la population est concernée. Aidez-vous à faire baisser ces chiffres en effectuant gratuitement votre recherche et en en parlant à votre entourage !

Le service de recherche d’avoirs égarés est totalement gratuit, et s’effectue en moins de 3 minutes via notre formulaire.

Si nous retrouvons vos avoirs et que vous souhaitez que Swiss Serenity les rapatrie pour vous aux meilleures conditions, nous les transférerons sur un compte de libre passage.

Notre banque partenaire a pour but de vous proposer parmi les meilleures performances du marché afin de générer un rendement annuel à moyen/long terme, afin d’optimiser votre retraite et de combattre l’inflation.

Le rendement escompté a pour but d’absorber dès la première année les frais de transfert unique de 3% occasionnés par le transfert de vos avoirs. Ne considérez donc pas de rendement durant la première année, puis jouissez chaque année ensuite de votre rendement déduit des faibles frais de gestion pour optimiser votre retraite.

Grâce à ceci : aucune facture ne vous sera envoyée et vous n’aurez rien à sortir de votre porte-monnaie.

Les performances antérieures ne sauraient être prises comme une garantie d’une évolution future. Cf. nos conditions générales.

Totalement. Vos données sont cryptées et stockées sur des serveurs sécurisés chez Infomaniak en Suisse. Vos données ne sont pas vendues à des tiers, ni communiquées à nos partenaires à des fins d’assistance en vue de rapatrier vos avoirs sans votre accord. Vous pouvez y aller les yeux fermés.

Votre demande prend 3 minutes à être remplie, et il faut compter un grand maximum de 3 mois pour terminer notre analyse de plus de 1’500 instituts de prévoyance en Suisse afin de retrouver vos avoirs égarés. Si vous souhaitez les rapatrier, comptez 30 jours de plus et ces avoirs seront définitivement de retour sur vos comptes. Ne perdez plus de temps et réalisez votre recherche gratuitement ici.

Presque rien, en tout cas pas besoin de carte bancaire. Vous aurez besoin d’un smartphone ou d’un ordinateur, de renseigner vos coordonnées de base, et avoir à proximité votre n° AVS et votre carte d’identité pour pouvoir vous identifier de manière sécurisée et cryptée.

PS : Votre numéro AVS se trouve sur votre carte d’assurance-maladie.

En complément du 1er pilier, il est obligatoire de souscrire à un contrat de prévoyance professionnelle LPP. Le 2e pilier ou LPP (Prévoyance professionnelle) est obligatoire pour tous les salariés à partir de 25 ans percevant un salaire annuel soumis à l’AVS supérieur à CHF 21’510.- Certains employeurs peuvent cotiser pour l’épargne de manière facultative avant 25 ans. En réunissant ces deux premiers piliers, les assurés seront en mesure de préserver leur niveau de vie antérieur à la retraite, le but étant d’atteindre environ 60 % du dernier salaire. Nous allons vous livrer toutes les informations liées à la récupération de vos avoirs de 2e pilier ou libre passage égarés au cours de votre carrière.

Tout d’abord, il est bon de savoir que la prévoyance en Suisse repose sur trois piliers qui sont les suivants :

  • - La prévoyance étatique (1er pilier),
  • - La prévoyance professionnelle (2e pilier),
  • - La prévoyance privée (3e pilier).

L’objectif principal de ce système est de garantir aux travailleurs un revenu décent après l’arrêt de l’activité professionnelle, en cas d’invalidité ou de décès. Il recouvre également l’assurance-accidents professionnelle (LAA), l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie et les institutions de libre passage.

La prévoyance du 2e pilier est donc conclue par l’employeur pour ses employés. Elle est régie par la Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Également appelée caisse de pension, elle correspond à la prévoyance professionnelle (LPP). L’assuré a plusieurs possibilités lorsqu’il part à la retraite :

  • - Soit le capital constitué est converti en rente de vieillesse mensuelle. Cette rente sera versée jusqu’au décès de l’assuré de manière garantie.
  • - Soit le capital accumulé est versé sous forme de capital.
  • - Il a également la possibilité de mixer (moitié rente moitié capital par exemple) tout dépend du règlement de sa caisse de pension

On sait tous que ces trois piliers constituent la base du système de prévoyance suisse. Le 1er pilier est appelé prévoyance étatique, son but est de couvrir les besoins vitaux des salariés à l’âge de la retraite. Ce pilier se décompose entre l’AVS (Assurance Vieillesse et Survivants) et l’AI (Assurance Invalidité).L’AVS est complétée par l’assurance-invalidité (AI) et les prestations complémentaires (PC). L’AI est versée aux personnes assurées lorsque ces dernières ont besoin d’une aide régulière et importante d’autrui pour accomplir les actes ordinaires de la vie.

Le 2e pilier est appelé prévoyance professionnelle, car la cotisation est dépendante et liée à la rémunération ainsi qu’au plan choisie par l’employeur. Il se décompose en LPP et LAA prenant ainsi en compte le risque vieillesse, décès et invalidité.

Le 3e pilier correspond à une prévoyance individuelle ou privée.

Comme nous l'avons dit précédemment, les entrepreneurs doivent prendre en main les assurances sociales pour eux-mêmes et leurs associés. En effet, c’est la loi sur la prévoyance professionnelle (LPP) qui s’applique. Le 2e pilier comprend une partie obligatoire et surobligatoire.

La partie obligatoire :

Le but est ici de compléter les couvertures proposées avec le 1er pilier, afin d’offrir au futur retraité le maintien de son niveau de vie à la retraite. Il couvre les risques d’invalidité à la suite d’une maladie ou d’un accident, ainsi que les besoins des proches en cas de décès. Les travailleurs ayant un salaire annuel minimum établi à 21 510 CHF sont concernés par cette obligation. Si vous faites partie de cela, cotiser pour le 2e pilier est une obligation de vous constituer une épargne pour les personnes de plus de 25 ans, afin de préparer votre retraite.

La partie surobligatoire :

Cette partie s’applique aux cotisations volontaires de certains travailleurs ou indépendants qui gagnent un revenu supérieur à 86 040 CHF. Ces travailleurs jouissent de prestations supplémentaires selon le plan de prévoyance de la société. De ce fait, pour recevoir 60 % de vos revenus antérieurs lors de votre retraite, cotisez aux 1er et 2e piliers. Si vous voulez augmenter ces revenus, vous avez la possibilité de cotiser au 3e pilier. Effectivement, le 1er pilier et le 2e pilier ne couvrent que 60 % du dernier revenu au moment de la retraite, c’est pour cela que l’on vous conseille de compléter votre prévoyance vieillesse avec le 3e pilier.

Depuis 1985, la LPP (Loi sur la Prévoyance Professionnelle) est obligatoire pour les salariés qui dépassent le seuil d’entrée. Les indépendants peuvent décider d’adhérer à la LPP de manière facultative. Ce pilier est très réglementé et il est nécessaire de répondre à certaines conditions d’entrée.

La LPP est obligatoire pour les salariés déjà soumis à l’AVS et qui perçoivent un revenu annuel d’au moins 21 510 CHF. Les cotisations sont partagées entre l’employeur et l’employé, l’employeur étant tenu de payer au moins 50 % des cotisations.

L’assuré âgé de moins de 25 ans cotise seulement pour couvrir les risques de décès et d’invalidité. Les cotisations au titre de la rente de vieillesse ne débutent qu’à partir de cet âge. L’épargne cesse une fois l’âge de la retraite atteint.

Certaines personnes ne sont pas soumises à l’obligation de s’assurer. Cela concerne généralement les indépendants et les personnes qui ont une incapacité de gain de 70 % au minimum. Pourtant, ces personnes ont le droit de souscrire à titre facultatif une assurance minimale.

La prévoyance professionnelle couvre les risques relatifs à la vieillesse, aux décès et à l’invalidité. En tant qu’employeur, vous êtes obligé de souscrire à un contrat de prévoyance professionnelle pour vos salariés s’ils respectent les conditions de cotisations :

  • - En cas d’invalidité : une rente pourra vous être octroyée si vous ne pouvez plus travailler.
  • - En cas de décès : votre conjoint et/ou vos enfants pourront toucher une rente de conjoint et une rente d’enfant.
  • - A l’âge de la retraite : l’assuré perçoit une rente calculée selon les paramètres liés à sa cotisation d’épargne. Celle-ci évolue en fonction de l’âge tout au long de votre parcours professionnel.
  • - Avant 25 ans, aucune cotisation d’épargne n’est due, seuls la cotisation qui couvre les risques invalidité et décès doivent être réglés. À compter de 25 ans, l’assuré doit verser une part de son salaire assuré au titre des bonifications de vieillesse qui sont évolutives :
    • - De 25 à 34 ans, la cotisation de prévoyance vieillesse est de 7 %;
    • - De 35 à 44 ans, la cotisation de prévoyance vieillesse est de 10 %;
    • - De 45 à 54 ans, la cotisation de prévoyance vieillesse est de 15 %;
    • - De 55 à 65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes, la cotisation de prévoyance vieillesse est de 18 %.

Si vous sortez de votre caisse de pension actuelle, et que vous ne vous affiliez à aucune autre, le but de la prévoyance doit être maintenu en ouvrant un compte de libre passage. En entrant chez votre nouvel employeur, vous êtes tenus de verser votre libre passage dans votre nouvelle caisse de pension. En cas de chômage, il est nécessaire d’ouvrir un compte de libre passage rapidement, sans quoi votre ancienne caisse de pension transférera vos avoirs du 2ème pilier auprès de la Fondation Institution Supplétive à Zürich.

Pour ouvrir un compte de libre passage, nous vous conseillons d’abord d’effectuer une recherche complète de vos avoirs grâce à notre formulaire, il vous sera ensuite possible d’ouvrir votre compte sans frais.

D’après la loi, les fonds cotisés pour votre LPP doivent servir à financer vos prestations de vieillesse. Dans ce cas, ils vous sont versés sous la forme de rente, de capital ou les deux. On vous recommande de bien étudier vos besoins et votre situation personnelle avant de choisir la solution la plus avantageuse. Pour récupérer vos avoirs égarés de libre passage au cours de votre carrière, faites-vous aider par notre entreprise. Notre équipe est à votre disposition pour vous guider en ligne.

Il est à noter que les fonds peuvent être également débloqués de manière anticipée pour un autre projet, sous certaines conditions. De ce fait, le 2ème pilier peut être retiré à divers moments de votre vie.

Au moment de la retraite :

Il est possible de retirer son 2e pilier ou libre passage une fois l’âge de la retraite atteint. Pour profiter de vos avoirs, vous n’avez qu’à contacter votre caisse de pension. C’est à vous de décider si vous voulez toucher le capital dans sa totalité ou sous forme de rentes (Attention : nous vous conseillons de consulter le règlement de votre caisse de pension, car certaines caisses peuvent avoir des restrictions.)

Achat de logement :

Vous avez la possibilité de récupérer votre 2e pilier ou libre passage pour devenir propriétaire, pour rembourser un prêt hypothécaire ou pour acheter des parts sociales d’une coopérative de construction ou d’habitation. Il se peut que vous manquiez de fonds propres alors que vous en avez besoin pour votre projet immobilier. Il est bon de savoir que ce retrait anticipé n’est valable que tous les 5 ans. Renseignez-vous bien à l’avance auprès de votre caisse de prévoyance pour savoir quels sont les documents dont vous avez besoin.

Devenir indépendant :

Il est possible de retirer son 2e pilier ou libre passage pour vous lancer à votre compte afin de créer votre société grâce au capital épargné. Ainsi, vous ne serez plus soumis à la prévoyance professionnelle obligatoire. La présentation des documents prouvant que vous créez une entreprise sera nécessaire pour votre institution de prévoyance.

Quitter la Suisse :

Si vous quittez la Suisse, il est possible de retirer vos avoirs du 2eme pilier ou de libre passage. Pour cela, quelques démarches sont à entreprendre. Cette dernière possibilité de retrait ne fonctionne que si vous partez vivre dans un pays hors zone UE/AELE.

Dans le cas contraire, c'est-à-dire si vous êtes un frontalier et que vous retournez vivre en France par exemple, vous serez automatiquement affilié à une assurance vieillesse, survivant et invalidité dans votre pays de résidence et vous ne pourrez donc pas retirer votre 2ème pilier. La part obligatoire de votre prévoyance devra rester bloquée jusqu’à l’âge de la retraite. Vous pourrez cependant retirer la part dite «surobligatoire» de votre avoir.